Snotag - Le site non-officiel des transports de l'agglomération grenobloise

L'histoire des lignes

Ligne 13

← Retour à l'histoire des lignes



17/04/1979
L'opération Secteur Sud réorganise le réseau sur Échirolles. Les lignes 131 et 132 sont renumérotées respectivement 13 et 16. L'indice 13 fait donc son retour et la ligne est pour l'occasion prolongée à La Luire, remplaçant la ligne 15 sur cette desserte. La ligne 13 passe par la rue Général Ferrié et non plus par la place Gustave Rivet : création de Foch et Général Ferrié. E. Renant et Montesquieu sont supprimés. Création de Vigny. Prémol est supprimé, la ligne passe par Christophe Turc. Nouvelle desserte au sud, par Alpexpo, Jean Vilar, puis Surieux, Le Haut Bourg, elle rejoint Liberté, tiroir de l'Hôpital Sud. Ensuite, elle rejoint le Village par les nouveaux arrêts Le Château et Paul Langevin. Église devient Échirolles Village 2. Stalingrad et Village 2 sont supprimés. Ensuite, elle rejoint La Luire.


décembre 1979
La ligne 13 passe par la rue Lesdiguières et le boulevard Agutte Sembat dans les deux sens. Elle abandonne l'avenue Félix Viallet, le boulevard Gambetta et la rue Lakanal. Dode et Lieutenant Chanaron sont supprimés. La boucle de retournement de son terminus Belgrade passe par la rue de Palanka.


01/11/1980
L'arrêt Général Ferrié disparaît. Création de Salvador Allende.


septembre 1982
Alpexpo disparaît.



septembre 1983
Échirolles Village 2 devient Échirolles Village. Le terminus Jean Moulin devient La Luire Jean Moulin (sur la commune d'Échirolles).

fiche horaire du 01/09/1984
La ligne offre 83 trajets Belgrade - La Luire, et 73 dans l'autre sens. Elle fonctionne de 05h00 à 21h30.



06/01/1986
La ligne 13 dessert Victor Hugo et Belgrade devient Trois Dauphins.



31/08/1987
La boucle de retournement de Trois Dauphins ne passe plus par la rue de Palanka, mais par le boulevard Édouard Rey. Création du demi-arrêt Marceau. Pierre Sémard devient Carrefour Pierre Sémard, Jean Jaurès devient Bayard, La Luire devient Vassieux.


28/08/1989
À titre expérimental (et prévu initialement seulement jusqu'au 31 décembre 1989), la ligne 13 se dirige vers le centre commercial Comboire. Un bus sur deux, après être arrivé à La Luire, retourne vers Comboire.


07/07/1990
La desserte de Comboire (prolongée au-delà du 31 décembre 1989) est officialisée : 1 bus sur 2 y va en été et 1 sur 3 en hiver. Elle s'effectue sans tiroir à La Luire, en 2 branches.



13/01/1992
La ligne 13 est redymanisée dans le cadre du programme Cité Bleue : son trajet est simplifié au sud de Grand'Place, la boucle de l'Hôpital Sud est supprimée. La priorité aux feux est installée et la fréquence est renforcée. Enfin, 16 Renault R312 neufs remplacent les PR100. De 89 allers-retours, on passe à 96. Viscose Comboire devient La Ponatière, Carrefour Pierre Sémard devient Pierre Sémard, Échirolles Village devient Le Village, Liberté devient Le Château. Vassieux disparaît. La Luire Jean Moulin devient La Luire.


29/08/1994
Écoles d'Infirmières devient Écoles Hospitalières. Vassieux revient sous la forme d'un demi-arrêt de descente. Création de Alpes Congrès.


11/03/1996
Avec l'arrivée du tramway à Échirolles, la ligne 13 abandonne la desserte de Comboire à la nouvelle ligne 11. L'arrêt Les Ruires est déplacé pour être aussi desservi par la ligne 11 et est renommé François Quesnay (l'orthographe en "-ais", fausse, sera utilisée jusqu'en janvier 2001). Échirolles Mairie devient Auguste Delaune et Auguste Delaune devient Tessaro-Chorier.

23/08/1999
La période verte apparaît sur la ligne 13.



08/01/2001
La représentation de la ligne 13 change avec le plan du réseau de janvier 2001. François Quesnay est orthographié correctement (en "-ay" au lieu de "-ais").

25/02/2002
La montée par l'avant s'applique sur la ligne 13.

29/08/2002 (?)
Les 4 premiers Agora S GNV sont mis en service sur la ligne.


25/08/2003
Des arrêts sont renommés sur le réseau : Foch devient Foch-Ferrié, Carrefour Viallex devient Edmond Esmonin, Alpes Congrès devient Pôle Sud Alpexpo, Pierre Sémard devient Auguste Ferrier. Le deuxième arrêt Le Château, non officiel jusque là, prend le nom de Guy Mocquet.

08/11/2004
La ligne 13 devient accessible aux PMR.

mars 2009
En raison du chantier de la ZAC de Bonne, la ligne 13 détournée à plusieurs reprises et pendant des durées variables par le boulevard Gambetta. L'arrêt Maginot cesse d'être desservi même hors déviation, d'abord direction Trois Dauphins, puis dans les deux sens. Il disparaîtra du plan du réseau en février 2010.


22/11/2010
La déviation de la ligne 13 prend fin durablement. Un nouvel arrêt Marceau-Jardin des Vallons est créé vers l'ancien arrêt Maginot, et en remplacement des demi-arrêts Marceau et Turenne. Mais à cette date, le nouvel arrêt direction Trois Dauphins est inaccessible en raison du chantier de la ZAC de Bonne. Marceau-Jardin des Vallons n'est desservi que direction La Luire, et Turenne bénéficie d'un sursis.


04/04/2011
L'autre demi-arrêt Marceau-Jardin des Vallons est mis en service. Turenne est supprimé.

07/02/2014
Le deuxième autobus hybride du réseau, le 3502, roule sur la ligne 13.

01/09/2014
Le nouveau réseau TAG est mis en service. La ligne 13 est remplacée par les lignes C3, 16 et 18.

Page précédente Retour en haut Plan du site