Snotag - Le site non-officiel des transports de l'agglomération grenobloise

L'histoire des lignes

Ligne N3

← Retour à l'histoire des lignes

automne 1993
La ville de Saint-Égrève met en place un autocar tous les samedis à minuit au départ de Victor Hugo, et dessert ensuite Saint-Martin-le-Vinoux et Saint-Égrève jusqu'à Rochepleine, en passant par La Monta.



03/12/1998
Création du réseau Noctibus. La ligne N3 relie Victor Hugo à Rochepleine. Elle est couplée à la ligne N4, pour l'exploitation.


28/11/2003
Création d'un nouvel arrêt Mairie de Saint-Martin-le-Vinoux entre La Balme et Conrad Kilian. Cet arrêt correspond au futur terminus éventuel de la ligne 33 prolongée. L'arrêt n'a porté son nom définitif que le 26 janvier 2004 (auparavant, il s'appelait "arrêt provisoire").


12/12/2005
L'arrêt Saint-Martin-le-Vinoux est renommé 16 Août 1944.


22/05/2006
La ligne effectue une boucle pour faire demi-tour à Victor Hugo, en passant par Jay Gambetta au lieu de Docteur Mazet. La ligne N3 devient indépendante de la N4.


14/07/2007
La ligne prolonge sa boucle de Jay Gambetta à Champollion et Docteur Martin (en raison de problèmes de giration au niveau du cours Berriat). Désormais, les 3 lignes N1, N3 et N4 sont couplées (un bus fait l'itinéraire Rochepleine > Victor Hugo > Pont Rouge > Victor Hugo > Le Verderet > Victor Hugo > Rochepleine).

01/02/2008
La ligne N3 est déclarée accessible aux PMR.


04/04/2011
L'arrêt Édouard Rey est supprimé.

29/06/2014
Le premier tronçon de la ligne E et la ligne Ebus sont mis en service. La ligne N3, que ces lignes remplacent en soirée, est donc supprimée.

Page précédente Retour en haut Plan du site